Libre à chacun de nous d'y croire ou non mais personnellement je trouve ceci intéressant...

Posté le 20 Juin 2018 à 23h50 par Brice Ducruix

Mis à jour le néant



Abracadabramot magique possédant des pouvoirs protecteurs, en particulier contre la fièvre.

 

Acupuncture technique médicale chinoise utilisant des aiguilles directement insérées sous la peau. Mystérieusement, les aiguilles sont parfois piquées en des endroits éloignés de l’organe malade.

 

Adam : il s'abstint du commerce de sa femme pendant cent trente ans pour faire sa cour aux diablesses, qui devinrent grosses et qui accouchèrent de diables, d'esprits, de fantômes et de spectres.

 

Akasha terme hindou ou bouddhiste signifiant « principe de vie »ou « espace de l’univers » .Chez certaines croyances, tout évènement survenant dans une vie, y compris les émotions et les idées, sont inscrits sur le Livre de l’Akasha, sur le plan astral.

 

Allan Kardec : scientifique, médecin et pédagogue, il est considéré comme le père du spiritisme expérimental. Pendant toute sa vie, il a exploré les manifestations extra-sensorielles et la communication avec l’invisible. Il fut un surdoué et l’apôtre du spiritisme. Il est l’auteur, entre autres,  du « Livre des Esprits » qui est considéré comme la « Bible » du spiritisme où il réunit les enseignements donnés par les esprits aux médiums.  Ce livre contient les principes fondamentaux de la doctrine spirite.

 

Animaux : ils ont un rôle important dans le surnaturel. En tant qu’animaux de compagnie des sorcières, on les croyait jadis possédés par des esprits, des démons et des diablotins. Par exemple, le chat d’une sorcière était considéré comme un démon de fourrure capable d’accomplir de nombreux méfaits, y compris espionner les voisins et rapporter leurs secrets les plus intimes. Les loups, considérés comme maraudeurs et symboles de sorcellerie, étaient des animaux haïs. et pendus aux côtés des criminels. Certains animaux comme les crapauds possédaient une pierre magique qu’il fallait extraire de leur tête et qui était censée entrer dans la composition de nombreuses potions magiques.

 

Ankh symbole de la vie dans l’Égypte ancienne, aujourd’hui utilisé comme porte-bonheur.

 

Asmodée : démon qui, d'après le livre biblique de Tobie, tua les sept maris de Sara. Dans la littérature juive, notamment dans le Talmud, il est le roi des mauvais esprits mâles, qui trouble le bonheur conjugal.

 

Aura champ d’énergie multicolore qui entoure tout ce qui vit ; il est visible aux personnes dotées d’une « seconde vue » . Les auréoles sont des auras, bien que leur existence n’a jamais été prouvée. Elles sont aussi appelées « arc-en-ciel humain » .

 

Blavatsky, Madame Helena Petrovna(1831-1891médium russe qui voyagea dans le monde entier pour faire la démonstration de ses pouvoirs de médiumnité, lévitation, clairaudience, clairsentience et clairvoyance. Elle participa à la création du Mouvement Théosophique qui devint célèbre grâce à son siège situé en Inde. Tachée par un scandale, elle se retira en Allemagne pour écrire. L’anniversaire de sa mort, le 8 mai, est fêté chaque année par les adeptes du Mouvement Théosophique comme le Jour du Lotus Blanc.

 

Cabale croyance mystique de l’ancien judaïsme. S’écrit aussi Kabbale.

 

Cagliostro, comte Alessandro(1743-1795Occultiste, magicien, guérisseur et médium de milieu socioculturel inconnu mais originaire de Sicile. Il étudia la cabale et l’alchimie au sein de l’Ordre des Chevaliers de Malte avant de partir pour Londres, où il se joignit aux francs-maçons. Il organisait des séances au cours desquelles il stupéfiait son auditoire grâce à ses liens avec le monde des esprits. Il s’installa à Paris et il aurait prédit une mort violente au roi Louis XVI et à son épouse Marie-Antoinette. La révolution Française lui donna raison. Il connut la disgrâce suite à une accusation de vol et il partit pour Rome où il fut arrêté par l’Inquisition. Après avoir été torturé ; Cagliostro et sa femme furent jetés en prison, où il périrent.

 

Canalisation contact apparent avec des êtres supérieurs, des divinités, des esprits, des anges ou des morts, par l’intermédiaire d’un médium en transe.

 

Chakras au yoga, points sur le corps par lesquels sont canalisés les énergies vitales. Invisibles à l’œil nu, ces points peuvent être détectés grâce à la clairvoyance.

 

Cheiro(1866-1936) : William John Warner de son vrai nom, il découvrit ses talents de chiromancien alors qu’il était encore un enfant. Suite à un voyage en Égypte, il transporta toujours avec lui la main tranchée d’une princesse égyptienne. Lors d’une prémonition, il lui fut révélé que le mot « Kheir »voulait dire main en grec ; c’est ainsi qu’il adopta le curieux surnom de Cheiro. Il s’installa à Londres, puis aux États-Unis. Oscar Wilde, le tsar Nicolas II, les rois Édouard VII d’Angleterre et Léopold II de Belgique, ainsi que Raspoutine et Herbert Kitchener furent ses clients. En 1927, il publia un livre de prédictions pour le monde entier incluant le début de la seconde guerre mondiale, le retour des juifs en Palestine et la progression du communisme. Après une vaine tentative pour devenir scénariste à Hollywood, Cheiro dirigea une école de métaphysique jusqu’à sa mort.

 

Clairaudience perception de sons inaudibles pour l’oreille humaine.

 

Clairsentience perception sensorielle d’informations venant d’esprits.

 

Clairvoyance visions et images internes et externes.

 

Croiset Gérard(1909-1980) : médium néerlandais dont les forces de police de nombreux pays firent souvent appel pour localiser des personnes ou des objets disparus.

 

Déjà vu impression de familiarité dans un lieu inconnu. Ce serait une indication qu’un souvenir antérieur refait surface. Selon une autre théorie, le subconscient absorbe les informations nécessaires une fraction de seconde avant le conscient et les « rejoue » .

 

Démon : La Bible désigne les démons ou génies comme des esprits impurs, malfaisants et tentateurs. Ils ont soit un nom collectif (Les seirim) ou soit personnel (Lilith, Azazel, Abaddon, Asmodée, Belzébul). En face des anges fidèles, il y a les anges rebelles qui ont à leur tête Satan, l'adversaire, le tentateur, appelé encore Lucifer (en latin :"Porte-lumière"), le Diable (du grec Diabolos: accusateur), le serpent ou le dragon (Léviathan, Bêhêmoth), le prince des ténèbres ou de ce monde qui attire l'Homme vers le mal depuis Adam. Le démon imprima un serpent sur le ventre d'Attia, mère d'Auguste, après en avoir abusé.

 

Démon du midi : Le Démon du midi se présente au milieu du jour sous la forme d'une femme nommé Empuse. Il tourmente les Russes de préférence ; à la maison, il rompt bras et jambes aux moissonneurs. C'est pour l'éviter que ces malheureux se jettent la face contre terre. Il se métamorphose en arbre, en fleuve.

 

Diable diabolus en latin et diabolos en grec. Le préfixe di ou dia contient l'idée de division et le sens "se jeter en travers", "calomnier". Le diable a beaucoup de noms, révélant son universalité et ses nombreuses formes. Il est Mâra qui tenta le Bouddha ; Belzébuth (Baal Zebub) chez les Philistins ; Ham Shatan, Satan (démon régnant en enfer) pour les Hébreux ; Ahriman, le dieu du Mal des Perses ; Lucifer pour les Pères de l'Église ; Méphisto dans la légende du docteur Faust ; Iblis, qui refusa de se prosterner devant Allah dans le Coran ; Lilith, la seconde femme d'Adam ; Asmodée (démon de l’amour impur) chez les Assyriens ; Seth (dieu du mal et des ténèbres) chez les Égyptiens ; Hadès (dieu des enfers) chez les Grecs ; Pluton (dieu des morts et diable) chez les Romains ; Tiamat (déesse du mal) chez les Babyloniens et Eita (dieu des enfers) chez les Étrusques. Il personnifie le mal. Esprit ou ange, opposé à la divinité, le Diable est un être de feu régnant dans l'Enfer. Mais il revient tenter les hommes, présent dans les désirs, le vin... et peut même s'emparer de leur corps. Il est présent dans une multitude de contes, de légendes, d'expressions et de proverbes populaires et demeure l'objet de cultes sataniques. Il paraît en tout temps mais il se montre de préférence la nuit du vendredi au samedi. Sous forme humaine il est toujours trop noir, ou trop blanc, ou trop grand ou trop petit. S'il paraît sous la forme d'une femme qu'on appelle Lamie; au lieu des pieds, elle a des têtes de dragon. La forme favorite de Satanas est celle d'un grand bouc, avec 3 ou 4 cornes, une longue queue sous laquelle on voit le visage gracieux et agréable d'un homme fort noir. Il va dans les procès criminels comme grand lévrier noir, corbeau ou bouc blanc. Lors du sabbat il est assis dans une chaise noire, avec une couronne de cornes noires, deux cornes au cou, une autre au front avec laquelle il éclaire l'assemblée, des cheveux hérissés, le visage pâle et troublé, les yeux ronds, grands, forts ouverts, enflammés et hideux. Dans le catholicisme, il est présenté comme Satan, le chef des anges rebelles à Dieu. Vaincus par les anges fidèles conduits par l'archange Michel, ils ont été chassés du Ciel et condamnés à l'Enfer. Mais ils reviennent sur Terre, "cherchant à nuire aux hommes en les portant au mal par la tentation". Ces démons peuvent être chassés du corps d'un possédé par l'exorcisme. Le Diable est qualifié de termes qui révèlent clairement ce qu'il personnifie: le Séducteur, le Tentateur, le Menteur, le Malfaisant, le Mauvais, le Malin, l'Accusateur, l'Adversaire, l'Ennemi, le Prince de ce Monde... C'est la "Bête" de l'Apocalypse. Elle s'incarne sous les apparences du serpent. Cette croyance du Diable prend sa source dans la Genèse(43,1), le livre d'Enoch et de Job et dans le récit évangélique des tentations du Christ. Elle a été particulièrement très vive au Moyen Âge. Les papes se sont peu engagés sur cette doctrine : Jean III, au VIè siècle, et le concile de Braga ont condamné ceux qui refusent de croire aux démons. Le concile de Latran IV (1215) et le concile de Trente ont confirmé que le Démon a entraîné et entraîne l'homme à pécher, et le pape Paul VI, au XXè siècle, l'a défini comme un "être purement spirituel". Il est l'orgueil qui incite l'homme à se vouloir semblable à Dieu, sa pire ruse consistant à faire croire qu'il n'existe pas.

 

Drolles  ils pansent les chevaux et les esprits familiers qu'on met en bouteilles.

 

Druide homme de religion, étymologiquement « le très savant », s’emploie à protéger l’être humain et la nature qui l’environne. Il ne partage ses secrets qu’avec ses condisciples…

 

Écriture automatique : mots écrits par des médiums en transe. Parfois complexes et incompréhensibles pour la personne qui les a écrits une fois revenue dans un état conscient, ces mots seraient dictés par des esprits. Cependant, selon une autre théorie plus communément admise, ces mots proviendraient du subconscient de la personne qui écrit, soit par télépathie, soit par remontée d’informations enfouies.

 

Ectoplasme substance blanche de composition inconnue qui semble couler des orifices du corps lors d’une séance de spiritisme. Gâtée par une lumière vive, cette substance n’a jamais pu être étudiée scientifiquement. C’est pourquoi les médiums insistent pour avoir une faible luminosité lors de leurs séances.

 

Effet du mouton/bouc : phénomène prouvé selon lequel les personnes croyant aux pouvoirs psychiques (les « moutons ») obtiennent de meilleurs résultats aux tests de hasard que les personnes sceptiques (les « boucs») .

 

Excalibur :  fameux talisman Arthurien, qui retourna au fond des flots, happé par la main d’un esprit.

 

Exorciste : Ministre d’un ancien ordre mineur, supprimé en 1972, héritier des ministres chargés, dans l’Église primitive, de s’occuper des énergumènes (possédés du démon) et plus ordinairement de faire les exorcismes mineurs (prières avec impositions des mains) sur les candidats au baptême. Actuellement, ces exorcismes mineurs peuvent être assurés par des laïcs sur les catéchumènes. Pour des cas de possession diabolique, l’évêque nomme un prêtre, qui examine le sujet et ne procède à l’exorcisme proprement dit que s’il est convaincu de ne pas avoir affaire à un trouble nerveux ou pathologique.

 

Comportement du possédé : insolence, haine ; parle et comprend des langues qu’il n’a jamais apprises, discute en théologien, manifeste une force herculéenne, est sujet à des phénomènes comme la lévitation, se plaint de douleurs(différents des hystériques qui hurlent, s’agitent, sont conscients de leur état. En 1986, sur 5000 cas prétendus de possession, 3 ou 4 furent identifiés comme authentiques, les autres relèvent de la psychiatrie.

 

Cinq dans les années quatre-vingt, les exorcistes sont, aujourd’hui, une centaine à officier à travers la France. Ces prêtres catholiques doivent répondre aux demandes de plus en plus nombreuses d’hommes et de femmes qui se croient sous l’emprise de forces occultes. S’adressant directement à Satan ou adjurant Dieu de libérer le possédé du Mal, les pères sollicités appartiennent, selon leur méthode, à la branche diabolisante ou au courant « psychologisant », plus rationnel.

 

Expérience aux frontières de la mort expérience vécue par des personnes qui ont frôlé la mort mais qui ont survécu, et qui décrivent des sensations mystiques et souvent uniformes. Selon les scientifiques, cette expérience pourrait être provoquée par des modifications chimiques au niveau du cerveau. Moins de trois cent des personnes ayant connu une NDE (near-dearth experience) la décrivent comme déplaisante, et nombreuses sont celles qui, une fois en route pour ce voyage, n’en sont revenues qu’à contrecœur.

 

Fantôme Spectre, apparition accompagnée de la croyance à l'existence d'une personne qui n'est plus.

 

Fées : femmes des druides. Elles sont immortelles, dansent au clair de lune et assistent quelque-fois à la naissance des princes pour leur faire un don. Il y en a de bonnes et de méchantes.

 

Fétiche objet supposé représenter les esprits morts sur terre, reliant les hommes au monde surnaturel.

 

Findhorn communauté spirituelle du nord de l’Écosse créée par Peter et Eileen Caddy et leur amie Dorothy Maclean, qui croyaient avoir été spirituellement guidés dans ce lieu. Malgré un climat difficile, leur potager donnait de beaux légumes grâce aux conseils agricoles que leur auraient fourni les esprits.

 

Fortune, Dion(1890-1946) née au pays de Galles et adepte de la magie rituelle, Violet Mary Firth abandonna son véritable nom après avoir été inspirée par la devise familiale, « Deo, non Fortuna »(« par la grâce de Dieu et non pas grâce à la chance »).Pensant qu’elle subissait des attaques télépathiques d’un collègue de travail mal intentionné, elle fit une dépression et se tourna vers la psychologie afin d’en apprendre plus sur l’esprit. L’attrait de la magie resta très puissant et après un passage à la Golden Dawn, elle fonda son propre ordre, la Fraternity of the Inner Light, puis plus tard le Chalice Orchard Club. A la fin de sa vie, ses pouvoirs magiques déclinèrent, car selon ses détracteurs elle avait dévoilé trop de secrets dans ses livres.

 

Franc-maçonnerie : cette société presque entièrement masculine place le développement spirituel et la charité fraternelle au cœur de ses fondements .

 

Gémellité les jumeaux présentent une ressemblance remarquable, et pas seulement du point de vue physique, car  les liens qui existent entre eux sont paranormalement étroits. Pour preuve ces deux jumeaux de trente-deux ans, morts dans deux services différents d’un hôpital psychiatrique de Caroline du Nord (E-U) la même nuit d’avril 1962 ,qui ne se contentaient pas de communiquer par télépathie mais étaient également doués de psychokinésie. Ils avaient farouchement protesté lorsqu’on les avait séparés. Les liens qui unissent les jumeaux ont été prouvés de façon totalement convaincante dans de nombreux cas où les deux frères ou sœurs menaient des vies très similaires alors qu’ils avaient été séparés à la naissance.

 

Glossolalie : capacité de parler des langues inconnues, qui se manifeste généralement lors du culte chrétien charismatique.

 

Gnomes : démons terrestres, ils sont menteurs, amoureux des femmes et gardiens des trésors.

 

Gnosticisme : religion chrétienne qui se développa au IIè siècle après J.C et qui s’intéressait plus à la connaissance qu’à la foi.

 

Graal : objet magique, à la fois mythe païen et symbole chrétien, associé aux légendaires chevaliers de la Table ronde. Il serait conservé dans l’abbaye de Glastongury (Somerset).

 

Guérisons à distance : guérison spirituelle ou métaphysique qui est commandée à distance. Le « patient » peut très bien ne pas se rendre compte que la guérison est en cours.

 

Gurdjieff, Georgei Ivanovitch(1877-1949) : professeur de philosophie mystique remarquablement influent quoique obscur, qui encourageait la « machine humaine »à rechercher son âme immortelle.

 

Halloween : fête traditionnelle celtique qui provient d’une fête celte, Samain, qui célébrait le changement d’année vers le premier novembre, pendant sept jours. Halloween veut dire « la veille de la fête de tous les saints ». Traditionnellement, il s’agit d’une fête où se mélange le monde visible et le monde invisible. C’est le jour de l’année où les vivants peuvent accédés à « l’Autre Monde ».

 

Hermétique croyance mystique énoncée par Hermès Trismégite, personnage mythique.

 

Hex mot allemand signifiant sorcellerie qui, de nos jours, fait référence à un sortilège.

 

Huna philosophie des anciens peuples hawaïens, pratiquement anéantie par les missionnaires chrétiens.

 

Hurkos, Peter(1911-1988) : médium professionnel qui se joignit à la police américaine afin de démasquer l’Etrangleur de Boston et l’assassin de Sharon Tate.

 

« I AM »Religious Activity : mouvement fondé par Guy Ballard et sa femme Edna après une soi-disant rencontre avec le comte de St-Germains, qui leur serait apparu sur le mont Shasta, en californie.

 

Illuminati : termes qualifiant les adeptes d’un culte auxquels les autorités supérieures ont donné la connaissance.

 

Impression sur pellicule photographique : procédé photographique paranormal selon lequel des images sont fixées sur une pellicule par la pensée.

 

Incube : démon qui abuse des femmes pendant leur sommeil.

 

Jacques A La Lanterne : esprit jetant des sorts qui hantait les plaines marécageuses du Norfolk d’après ce que racontaient les voyageurs.

 

Janus : faux dieu.

 

Jeanne d’Arc(1412-1431) : Sainte Jeanne eut des visions et entendit des voix lui ordonnant de combattre les Anglais et, lorsqu’elle fut questionnée, elle déclara qu’elle pouvait voir, entendre et même toucher les saints qui la guidaient. Accusée de sorcellerie, Jeanne fut finalement condamnée et brûlée sur le bûcher. Elle fut canonisée en 1920.

 

John Dee : astrologue et alchimiste Élisabéthain, qui, accompagné de son associé Edward Kelley, tenta de faire sortir les morts de leur tombe à Walton-Le-Dale, dans le Lancashire.

 

Karma : croyance selon laquelle les mauvaises comme les bonnes actions accomplies dans les vies antérieures affectent la vie quotidienne, autrement dit : on récolte ce que l’on a semé.

 

Krafft, Karl Ernst(1900-1945) : astrologue suisse employé par Hitler durant la seconde guerre mondiale pour analyser les travaux de Nostradamus à des fins de propagande. Cette expérience se révéla dangereuse et Krafft fut arrêté à deux reprises par la Gestapo. Il passa deux ans dans un camps de concentration avant de mourir lors de son transfert vers Buchenwald.

 

Lemia : sorcière d'Athènes qui fut punie du dernier supplice au rapport de Démosthène.

 

Lémurie : continent légendaire qui se serait étendu entre l’Afrique et l’Asie et aurait abrité une race de géants télépathes. Ceux-ci auraient trouvé la mort lorsque le continent se retrouva aux fonds des océans suite à une violente éruption volcanique.

 

Leonard, Gladys Osborne(1882-1968): médium harcelée par des visions lorsqu’elle était enfant et qui, en tant que membre du mouvement spiritualiste, contrôlait l’esprit de Feda, qui aurait été l’épouse-hindoue de l’arrière-arrière-grand-père de Gladys.

 

Léviathan : monstre aquatique à plusieurs têtes mentionné par la Bible et connu par des poèmes ougaritiques du XIVè s.av.J-C. Il représente le chaos (Ps.74, 14) ou bien apparaît comme le "serpent fuyard"(Is.27, 1) associé au dragon de la mer. Le livre de Job (40, 25-32) fait de lui un crocodile mystique qui a partie liée avec Béhémoth, l'hippopotame. Le Léviathan symbolise ainsi les grands empires oppresseurs d'Israël, notamment l'Égypte. Il préfigure le Satan de l'Apocalypse de Jean (12,7-9).

 

Lune influente sur les gens surtout lorsqu’elle est pleine car meurtres, suicides, actes de folie s’y produiraient en quantité plus importante.

 

Malin : expression qui date du XVè siècle signifiant "cruel" et "rusé".

 

Mandala : diagramme circulaire soigneusement dessiné qui représente l’univers, et qui, dûment consacré, devient le centre du pouvoir occulte.

 

Mantra : formule magique exprimée en mots ou en bruits. A l’exemple des mandalas, elle est généralement liée aux religions hindoues et bouddhistes.

 

Méditation transcendantale : système de méditation autodidacte qui vise à atteindre la conscience transcendantale. Le Maharishi Mahesh Yogi en fut l’un des pionniers.

 

Mercure-Trismégiste : grand sorcier de l'Antiquité.

 

Merlin : grand enchanteur ou sorcier celte, magicien ou fou, sorcier rusé ou gardien du bien que la philosophie des sceptiques a voulu plonger dans le néant. Il était le fils d'un incube et d'une religieuse du monastère de Kermerlin, les démons veulent qu’il soit une force du mal sur terre mais ils lui donnent bonté. Il a le pouvoir de prophétie et de miracles. Il vola les pierres Danse du géant et les déposa dans la plaine de Salisbury (peut-être avec l’aide du diable) où elles s’appellent Stonehenge. On dit que son fantôme hanterait la grotte Merlin’s Cave au château Tintagel. Il est aussi considéré comme un dieu associé à la Grande Bretagne. Il était l’ « Étoile du Soir », alors que sa sœur, Ganieda, était l’ « Étoile du Matin ».

 

Mont Saint-Michel : étrange île mystérieuse formée de granit ancré dans des sables mouvants d'une baie dangereuse où se déploient les marées les plus amples d'Europe. Il a toujours fasciné les hommes. Les Celtes l'appelaient le mont Tombe et par temps d'orage lorsque son front noir se couronnait d'éclairs, les guerriers se taisaient frappés d'une terreur superstitieuse. Ce lieu prédestiné à l'aventure spirituelle, par son isolement et sa grandeur sauvage, est très vite investi par la chrétienté qui construit là, sous le signe de l'archange Saint-Michel, une retraite pour ses moines, un sanctuaire pour ses reliques, une église pour ses pèlerins, une forteresse contre hérétiques et pillards, une bastille pour les irréductibles. Dans ce lieu de dévotion, c’est ici que se retrouvaient les prisonniers pour raison d’État. Ils en devenaient, inévitablement, fou. D’ailleurs le Mont Saint-Michel continue à faire vibrer ses murs de toute cette terreur d’autrefois.

 

Mu : continent perdu au fond du Pacifique.

 

Naq : génies aux pouvoirs surnaturels d’un culte animiste ancestral.

 

New Age : terme plus ou moins vague s’appliquant à toutes sortes de personnes-mystiques, psychologues, parapsychologues, écologistes, adeptes des sciences occultes et herboristes-à la recherche d’autres formes de spiritualité. C’est l’équivalent de l’ « Age du Verseau »des années 60, qui faisait référence à la nouvelle ère astrologique dans laquelle entrait la terre.

 

Nostradamus : il a annoncé les grands évènements qui se passerait après sa mort : la Révolution Française, l'exécution de Louis XVI, Napoléon, Hitler et le Nazisme, les deux guerres mondiales, Pétain, la bombe atomique, de Gaulle, Mao, la chute du Communisme, l'exécution de la famille impériale russe et l'utilisation encore mal connue de l'effrayant laser.

 

Nouvelle Orléans : haut lieu de culte vaudou.

 

Nymphes : appelés aussi ondins. Ils sont composés des parties les plus déliées de l'eau. On les fait paraître à volonté d'après une recette particulière.

 

Obeah : forme de magie pratiquée en secret dans les Caraïbes. Ses adeptes auraient des pouvoirs surnaturels.

 

Occultisme science de l'inconnu car l'homme est aujourd'hui au faîte de la science et de la technique mais il vit dans un monde qu'il ne connaît pas, possède un corps qu'il ne connaît pas, et dans un but qu'il ne connaît pas. Comme le disait Von Laster : « Dans l'homme tout est mystère » et « il ne connaît rien de l'essentiel, il ne connaît rien de sa nature profonde, ni du but de son existence ». D’ailleurs, « Son être et son esprit divin sont comme un iceberg dont nous ne voyons qu'une partie minime, la plus grande restant immergée dans l'eau ». Pour pallier à ce manque d'information , il a créé des mythes et des doctrines qui devaient satisfaire ce vide absolu « l'essence de l'homme ». Pourtant, certaines évidences du monde inconnu sont apparues par les révélations, les visualisations et les intuitions d'hommes supérieurement doués. De ceci naquit une science de l'occulte qui s'occupe des phénomènes inexplicables.

 

Ogres : ils tiennent encore au Ténébreux empire; ils aiment la chair fraîche des petits garçons et des petites filles. Il y eut un ogre qui avait des bottes de sept lieues.

 

Œil d’Horus :  à Istanbul, il était peint sur le flanc d’un navire  pour se protéger contre le diable et les forces de l’enfer.

 

Orphée : dit Le Loyer, institua la confrérie des Orphéotélestés ; les sorciers de nos jours y ont succédé.

 

Paracelse(1493-1541) : docteur, philosophe et sorcier suisse qui se fit une réputation en appliquant des traitements peu orthodoxes à ses patients et en refusant les techniques médicales de l’époque. Paracelse consultait aussi souvent les alchimistes, les magiciens et les « vieilles femmes »que ses ouvrages de médecine, et ses méthodes étaient plus ou moins couronnées de succès.

 

Parapsychologie : étude des phénomènes mentaux dans le cadre de la psychologie moderne.

 

Pinet : un Français qui eut pendant trente ans un joli démon nommé Fiorna.

 

Piper, Leonora E.(1857-1950: femme au foyer de Boston qui découvrit par hasard ses facultés médiumnique lors d’une consultation auprès d’un voyant. Elle organisa des centaines de séances et fournit à maintes reprises une quantité impressionnante de détails personnels grâce à son contrôle des esprits. Elle fut soumise à de nombreuses enquêtes, mais aucune supercherie ne fut jamais démontrée. Elle se consacra plus tard à l’écriture automatique.

 

Planchette : ancêtre du oui-ja, employée pour l’écriture et le dessin automatiques.

 

Prénom influe sur la personne qui en porte.

 

Price, Harry(1881-1948) : chasseur de fantômes qui devint célèbre pour avoir démasqué des médiums imposteurs. Cependant, il fut lui-même mis en doute en raison de son attitude lors de l’enquête du Borley Rectory(considérée comme l’une des maisons les plus hantées d’Angleterre).Il fit preuve d’une grande naïveté dans sa façon d’aborder les témoignages psychiques.

 

Psi animal : éventuelles aptitudes paranormales des animaux de compagnie, comprenant la clairvoyance, la télépathie et la préconnaissance. Également connu sous le nom de Anpsi.

 

Rétrocognition : processus qui consiste à étudier le passé grâce aux pouvoirs de la clairvoyance et de la clairsentience.

 

Rêves : généralement oubliés, mais les rêves forts ou remémorés sont parfois prémonitoires, télépathiques ou partagés sans que personne ne puisse vraiment expliquer pourquoi. Au cours des rêves lucides, le sujet a parfaitement et entièrement conscience d’être totalement endormi.

 

Réincarnation beaucoup de récits fantastiques parlent de réincarnation comme un cas de possession : tantôt l’esprit du mort déloge le vivant de son corps (le retour de walter de la mare ; le passé indéfini d’André Hardellet ). Tantôt il s’y installe en surnombre, apporte à son hôte involontaire une provision de souvenirs ( la plus belle histoire du monde de Kipling ) ou un stock d’impulsion  qu’il ne peut maîtriser ( la double vie de Theophraste Longuet, de Gaston Leroux ). Il existe des cas de réincarnation dans un corps en tous points semblables au premier mais dans ces cas, assez rare, le réincarné est un mort-vivant et non un fantôme. La plupart des morts-vivants ne peuvent pas mourir car ils sont déjà morts au moins une fois. Il existe le cas d’un homme qui n’est jamais mort et ne mourra jamais car il est maudit ;  il s’agit d’agit d’un personnage emblématique qui est celui du Juif errant. Lors de la montée au Calvaire, il aurai giflé le Christ ou l’aurai repoussé en lui disant : « VA…VA… ». Il est condamné à attendre le retour du Christ, c’est à dire le Jugement Dernier. Il doit marcher jusqu'à  épuisement complet, comme le Christ quand il l’a bousculé. Il peut prendre des périodes de repos n’excédant pas 3 jours (durée de la passion du Christ ). Il ne peut pas mourir. Toutes les fois qu’il atteint l’âge de 100 ans, il redevient ce qu’il était lors de la montée au Calvaire. Son iconographie hésite entre 2 images : un marcheur ; un vieillard accueillit par des hommes qui le pressèrent de questions. C’est la même condition qu’un immortel : il est condamné à voir vieillir et mourir toutes les femmes qu’il a aimé ainsi que tous les enfants qu’il a eut d’elles et les enfants de leurs enfants, il n’est plus disponible aux affections humaines ; en revanche, il a vu toutes les terres, parle toute les langues et connaît l’histoire des siècles de siècle. Ce n’est pas seulement un savoir énorme, une fatigue infinie et une nostalgie colossale ; c’est une dimension de plus une chance donnée, à lui d’appréhender la totalité des temps, une série de pouvoirs (longévité, ubiquité, omniscience ) par lesquels Dieu s’est forgé un rival. Car l’écoulement des siècles aboutit bien à un progrès quand on a le temps de venir ; l’humanité gagnera et le Juif errant le verra. Sans aller aussi par Lagerkvist voit en lui l’homme qui chemine le long de sa route sans savoir où elle va : l’immortel est alors le symbole du mortel (la mort d’Ahasvérus en 1960).

 

Runes : anciens symboles et lettres d’Europe du Nord, auxquels on attribue un pouvoir magique.

 

Sabbat : réunion dont le nom vient soit de Bacchus, qui s'appelait encore Sabasius, ou soit à cause du samedi, jour indiqué pour la grande assemblée. A la tombée de la nuit, les sorcières sortaient de chez elles sur des balais, des tisonniers, des chats ou même des humains hypnotisés pour se rendre au sabbat (Orgie des sorcières). C’était une sorte de festin au milieu des flammes, entouré de crapauds tapis dans les broussailles et de chouettes volant silencieusement au dessus des têtes. Des enfants étaient sacrifiés au Diable au cours de certaines cérémonies.

 

Salamandres : Elles sont composées des plus subtiles parties du feu universel dont elles habitent la sphère.

 

Sourcier personne détectant les sources grâce à leur extrême sensibilité physique.

 

Spiritisme : philosophie d’Allan Kardec selon laquelle les maladies peuvent être soignées en suivant les conseils des esprits. Selon cette philosophie, certaines maladies proviendraient d’une vie antérieure.

 

Spiritualisme : mouvement religieux rendu populaire par les sœurs Fox après 1848,soutenant la communication directe avec le monde des esprits.

 

Stimulation de Ganzfield : privation limitée des fonctions sensorielles employée pour accentuer la perception extrasensorielle.

 

Succube : démon femelle censé abuser des hommes pendant leur sommeil.

 

Superstition magie du profane. Dans des temps passés, les gens étaient assaillis par des démons errants et des sorciers,  et de ce fait constamment sur le qui-vive, guettant le moindre signe, utilisant en recours des remèdes maison, comme par exemple croiser les doigts, pour se protéger et garantir leur avenir ; ne pas manquer de saluer ou d’inviter à un mariage un ramoneur au visage noirci car il est gage de chance par ses liens avec le feu et l’âtre ; trancher la main d’un pendu, qui est un passeport vers la richesse et le pouvoir, que les bandits du XVIII è siècle faisaient sécher et conservaient dans la saumure pour la transformer en bougeoir : la flamme de cette bougie ensorcelait tous ceux qui se trouvaient aux alentours, permettant aux voleurs de cambrioler les maisons et les échoppes ; ne pas être 13 car lors du repas de la Cène, les douze apôtres étaient réunis autour de Jésus Christ. Le lendemain, un vendredi, ce dernier fut trahi puis crucifié ; ne pas avoir de chat noir car au Moyen-Âge, le chat est maudit de part son association avec Satan ou avec les sorciers ; ne pas briser de miroir car le reflet dans le miroir est également celui de l’âme. En le brisant, c’est donc risquer de répandre son âme sur le sol et s’attirer sept ans de malheur, temps nécessaire au corps pour se régénérer ; ne pas passer sous une échelle car lorsqu’une échelle est posée sur le sol et s’appuie contre un mur, elle forme un triangle, symbole de la Trinité. Il ne faut donc pas détruire la perfection divine de la Trinité ; ne pas poser le pain sur le dos car les boulangers de l’époque réservaient un quignon de pain qu’ils retournaient à l’attention des bourreaux.

 

Swedenborg, Emanuel(1688-1772) : scientifique suédois qui posa les fondations des croyances spirituelles et mystiques, principes qui restèrent valables pendant des siècles après sa mort.

 

Sylphes : ils sont composés des plus purs atomes de l'air ; ils jouissent sans contradiction de ce qu'ils aiment et mettent en fuite les démons.

 

Théosophie : philosophie d’amélioration spirituelle, s’inspirant de l’hindouisme et du néoplatonisme, basée sur les enseignements de sages qui, grâce à la réincarnation, ont vécu pendant plusieurs siècles cachés au Tibet. C’est après avoir été psychiquement contactée par le maître Morya en 1951 que Madame Blavatsky fonda le Mouvement Théosophique dans le but de promouvoir cette philosophie.

 

Thungdal : diables hideux et cruels résidant en enfer.

 

Tibère : il étudia la magie et fit mourir ensuite Thrasybule son maître en ordonnant de faire exécuter les magiciens.

 

Vampire : Mort qui sortirait du tombeau pour sucer le sang des vivants.


Vision paroptique : fait de voir sans avoir à utiliser ses yeux.




Pour finir, je précise que je ne saurais être tenu pour responsable de tout préjudice direct ou indirect du fait d'une information mal utilisée et/ou qui se serait révélée inexacte ou incomplète.




Cet article est une sélection réalisée par mes soins, en toute indépendance. Il est toutefois possible que ce contenu propose des liens d’affiliation et/ou des publicités. Si vous affichez la page et/ou cliquez sur le lien ou la bannière publicitaire, l’e-commerçant ou la régie publicitaire peuvent me reverser une commission mais rien ne change pour l’utilisateur, la consultation des pages reste libre et gratuite.

Les liens d’affiliation sont en lien avec le contenu de l’article et ne sont pas ciblées sur la navigation de l’utilisateur car je trouve normal de monétiser un site mais je me refuse l’espionnage des utilisateurs. Chaque lien dirige l’utilisateur vers un produit ou un service que j’ai pu tester personnellement ou que je n’ai pas testé mais dont je suis sûr qu’il a un intérêt pour l’utilisateur et qu’il ne redirige pas vers un contenu malveillant ou illégale. Ils sont placés par mes soins. Par contre, les publicités sont automatiques et ne sont donc pas placés par mes soins mais en principe elles ne sont pas fondées sur la navigation de l'utilisateur. Elles ne sont pas forcément en lien avec les propos de l'article et elles n'ont pas forcément été testées par moi-même.

(Je fais ce que je dis et je dis ce que je fais. Je fais aux autres ce que j’aimerai qu’on me fasse).

Brice DUCRUIX

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot ybqit ?

Fil RSS des commentaires de cet article